Le golf, une histoire royale

Qui est en ligne ?

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui222
mod_vvisit_counterHier1958
mod_vvisit_counterCette semaine7804
mod_vvisit_counterLa semaine dernière12630
mod_vvisit_counterCe mois-ci30885
mod_vvisit_counterLe mois dernier59299
mod_vvisit_counterTotal2527058
: 2 bots en ligne
Votre IP: 54.162.171.242
 , 
Aujourd'hui: Auo 17, 2018

pub01

Mardi, 20 Octobre 2015 09:35

Le golf, une histoire royale

Written by 
Rate this item
(0 votes)

Dès son introduction au Maroc à aujourd’hui, la pratique du plus « noble » des sports s’est considérablement développée. Retour sur un siècle de golf dans le pays des rois et pachas.

Sport de seigneurs par excellence, le golf arrive dans les cercles de l’aristocratie européenne dès le XVIIIe siècle. Au Maroc, il faut attendre l’avènement du jeune sultan Moulay Abdelaziz pour voir les premiers greens sortir des terres du royaume. Curieux et attiré par la modernité occidentale, Moulay Abdelaziz est très passionné par des sports venus de l’autre côté de la Méditerranée. On le disait admirateur de polo et de bicyclette, Moulay Abdelaziz affectionne également et tout particulièrement le golf, qu’il découvre grâce à ses conseillers britanniques. Bien que la fédération marocaine de golf célèbre cette année le centenaire de l’existence de ce sport dans le royaume, certaines sources font remonter les origines de ce sport au Maroc à la fin du XIXe siècle.

L’impulsion de Glaoui

Les fans du football tangérois connaissent tous le légendaire stade de Marchane, mais très peu savent qu’à l’endroit où se trouve le terrain de football, des diplomates britanniques s’adonnaient à leur sport favori : le golf. C’était à la fin du XIXe siècle. À l’époque, le Maroc vivait ses dernières années d’indépendance et Tanger était alors la capitale diplomatique du pays, abritant une importante communauté européenne. Devenu sultan du Maroc à l’âge de 16 ans, Moulay Abdelaziz s’est très tôt entouré de conseillers européens, à l’image du célèbre journaliste et aventurier Walter Harris. Il n’hésite donc pas à offrir un terrain, sur le plateau tangérois de Marchane, aux ambassadeurs européens pour qu’ils y jouent au golf, un sport très apprécié par la noblesse européenne et britannique, tout particulièrement. Peu avant son abdication en 1908, Moulay Abdelaziz lègue un second terrain à ses amis diplomates, toujours à Tanger. Ce terrain verra la construction, en 1914, du tout premier golf au Maroc. Les premiers neuf trous du Royal Golf de Tanger, nichés dans une forêt de pins et de sapins dans les hauteurs de la ville du détroit, seront praticables dès 1917. Mais, jusqu’aux années 1920, le golf reste l’apanage de la noblesse et de la bourgeoisie européennes. Ce n’est que grâce à la curiosité d’un ambitieux pacha de Marrakech que les Marocains, ou du moins les notables marocains commenceront, petit à petit, à s’approprier ce sport venu d’Ecosse. En effet, au début des années 1920, Thami Glaoui, alors en vacances à Tanger, découvre le golf lors d’un déplacement au Royal Golf de Tanger, alors l’unique green du Royaume.

Un peu plus tard, lors d’un séjour thermal à Vittel, en France, le pacha Glaoui se fait donner ses premières leçons de golf par un jeune joueur professeur du nom de Gustave Golias. Glaoui décide alors de l’introduire dans la capitale du sud, Marrakech, sa ville de résidence. En 1927, le golf de Marrakech est né. Il sera agrandi, un an plus tard, par Golias, également joueur professionnel.

Read 650 times

Espace Publicitaire

AP-Almohades-casa.jpgatlashospitality.jpg

Votre avis nous intéresse

N’hésitez pas à nous envoyer vos commentaires à l’adresse

vietouristique@gmail.com

avis
  Copyright © 2011-2015 --- La Vie Touristique
Designed by Créative web