Qui est en ligne ?

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui37
mod_vvisit_counterHier1503
mod_vvisit_counterCette semaine5915
mod_vvisit_counterLa semaine dernière14186
mod_vvisit_counterCe mois-ci50897
mod_vvisit_counterLe mois dernier57486
mod_vvisit_counterTotal2300583
:  en ligne
Votre IP: 54.162.105.6
 , 
Aujourd'hui: Avr 26, 2018

pub01

Lundi, 02 Novembre 2015 11:32

Premier pays emetteur de touristes : Comment conquérir les chinois ?

Written by 
Rate this item
(1 Vote)

C'est l'une des coutumes les plus anciennes de nos responsables touristiques ; chaque année, à l'occasion d'une équinoxe ou d'une nouvelle lune, ils appellent de leurs vœux les plus solennels à la diversification de nos marchés émetteurs de touristes. Brésil, Russie, Inde, Japon ; l'on ne compte plus ces pays lointains appelés,

nous promet-on, à revigorer notre industrie... La suite, tout le monde la connait : au final, on se rebattra sur nos marchés traditionnels et on continuera à faire du copier-coller par rapport à ce qui existe... Pendant ce temps là, les grands marchés émergeants du tourisme mondial ont pratiquement fini d’émerger,

à commencer par le 1er d’entre eux : la Chine. Désormais 1er émetteur mondial en termes de touristes comme de recettes, l’empire du milieu reste aux abonnés absents de la stratégie touristique marocaine. Parcours du combattant pour obtenir un visa, absence de ligne aérienne directe, centralisation des services marocains à Pékin, capitale administrative, alors que ce sont Shanghai et Canton les villes les plus riches… Il n’y a eu aucun effort de compréhension ou d’adaptation à ce marché qui pourtant exige un effort particulier de compréhension et d’adaptation… En attendant la prochaine équinoxe ?

Si 2014 a vu plus de 100 millions de touristes chinois partir à la découverte du monde, ils restent cependant des clients difficile à attirer et ses propres exigences. Quelques petits conseils aux hôteliers qui souhaitent avoir plus de clients chinois.

Voici 10 astuces qui permettront aux hôtels d’attirer plus de clients chinois.

Avoir un site en chinois

L’écrasante majorité des Chinois, et ce quelque soit leur classe sociale, ne parlent pas un mot d’anglais. Quant au français, il est statistiquement moins parlé que l’arabe par les Chinois… bref si vous voulez des clients chinois, la première chose à faire est traduire votre site dans la langue de Confucius.

De plus, il faut que la page d’accueil de ce site en chinois contiennent les informations clés que les internautes de l’empire du milieu vont vouloir voir au premier coup d’œil à savoir entre autre :

Les promotions.

Les offres les plus plébiscitées par la clientèle.

Des commentaires positifs de clients satisfaits sur l’hôtel.

Faire du SEO

Après avoir fait un site, il faut le rendre visible et trouvable par les potentiels clients.

Pour cela, il faut travailler son SEO, ou Search Engine Optimization.

Cela permettra au site Web de l’hôtel d’apparaître dans les premiers résultats du moteur de recherche, le plus souvent Baidu, qui est le premier moteur de recherche en Chine.

Pour cela, il faut travailler sur les mots-clés utilisés dans le site Web, ainsi qu’une stratégie de linkbaiting c’est-à-dire l’acquisition de liens qui vont vers des sites chinois.

Grâce à cela, il vous est possible d’apparaître dans les premiers résultats pour les mots-clés sur lesquels vous vous êtes positionnés.

Travailler l’e-réputation de l’hôtel

Avant de réserver un hôtel, les Chinois iront toujours regarder l’e-réputation de ce dernier.

Ils font aussi la même chose avec les produits et services d’une entreprise. Si l’hôtel en question n’a pas une bonne e-réputation ou s’ils ne la trouvent pas, ils ne le choisiront pas.

L’e-réputation d’un hôtel se fait par sa présence sur internet, c’est-à-dire son propre site Web, mais aussi les réseaux sociaux et les forums chinois. Les Chinois chercheront ainsi les avis des consommateurs. Si l’hôtel affiche les avis des consommateurs, les Chinois penseront que cet hôtel est fiable puisqu’il accepte de partager les avis de consommateurs et donc qu’il y tient et qu’il n’a rien à cacher.

Il faut donc montrer le plus possible les avis positifs des clients, et répondre à ces commentaires pour montrer que l’hôtel s’y intéresse et les prend en considération. Il faut aussi que l’hôtel soit présent sur les réseaux sociaux, car c’est là que les chinois cherchent la plupart de leurs informations. Des forums comme Qyer doivent être exploités : en effet les chinois postent beaucoup de choses à propos de voyages et d’hôtels et y répondre et y être présent va aider à se faire connaitre et apprécier.

Utiliser des plateformes de réservation

chinoises

Le tourisme en ligne l’année dernière a généré 2850 milliards RMB ce qui fait environ plus de 7% des dépenses liées au tourisme. Les Chinois, préfèrent utiliser des agences de voyages en ligne pour réserver leur voyage. Il faut donc être présent sur les plateformes de booking chinoise pour avoir plus de réservations de clients. Les plus utilisées sont Ctrip, qui possède environ 23% des parts de marché et est le leader de son domaine, puis on trouve ensuite Tuniu, avec 14% des parts de marchés, eLong, avec 8,40% des parts de marché et enfin Qunar avec 6,50%. Ces agences de voyages en ligne proposent des services complets et des aides à la planification de voyages.

Elles proposent aussi des packages vols et hotels.

S’occuper de la plateforme

Après être inscrit sur une plateforme de réservation, il faut s’en occuper. Cela comprend la promotion de l’hôtel que l’hôtel lui-même devra faire. En effet, la plateforme propose tous les résultats d’hôtels correspondant à la destination choisie, mais elle propose juste les résultats. C’est à l’hotel de faire sa promotion, et d’ajouter une description la plus complète possible.

Etre présent et actif sur

les réseaux sociaux

Les réseaux sociaux chinois représentent un écosystème économique complet : avant d’opter pour un produit ou un voyage, les Chinois vont d’abord regarder ce qu’ils peuvent trouver sur le prestataire, entreprise ou hôtel. Il est donc indispensable d’y être présent. Le rapport de Hotels.com a aussi révélé que les touristes que plus de 40% des touristes de moins de 35 ans recherchaient des informations sur leur voyage sur les réseaux sociaux. Les réseaux sociaux les plus utilisés sont Weibo, une plateforme de microblogging qui permet d’écrire des petits articles. Plus de 600 millions de personnes utilisent ce réseau social. Avoir un profil sur Weibo permettra de se faire connaitre et de vérifier les tendances du moment.

Ensuite, les chinois utilisent beaucoup WeChat, qui est une application de messagerie instantanée, mais possède aussi un fil d’actualité.

Beaucoup d’entreprises ont un compte sur WeChat, et il y a plus de 400 millions utilisateurs actifs par mois. Permettant aux touristes chinois de partager leurs impressions en temps réel c’est un outil indispensable dans votre stratégie e-tourisme

Utiliser les KOL

Les KOL, ou Key Opinion Leaders, sont des personnes présentes sur les réseaux sociaux tels que Weibo. Ces personnes ont l’habitude de donner leur avis sur les réseaux sociaux, et sont généralement suivis par beaucoup de personnes.

Certains de ces KOL sont spécialisés dans le tourisme, et et leurs fans attendent d’eux qu’ils donnent leurs avis sur tels ou tels hotels. Collaborer avec ces personnes est a même de faire augmenter sa notoriété à une vitesse surprenante.

Collaborer avec des stars

Le principe est le même que pour les KOL. Les stars sont des personnes très influentes surtout en Chine. Il faut donc utiliser l’image d’une star chinoise pour promouvoir son hotel. Cela apportera à coup sûr une bonne réputation à l’hôtel et de nombreux touristes choisiront cet hotel plutôt qu’un autre. Par exemple, les hotels Hilton ont fait un partenariat avec la designer Vivienne Tam et cela a augmenté leur nombre de réservation de 129%.

Adapter ses services

Les touristes chinois savent qu’ils sont désormais devenus les VIP du tourisme grâce à leur pouvoir d’achat et leur budget lorsqu’ils sont en voyage.

Ce sont donc des clients très exigeants envers un hôtel.

Parmi les indispensables : une très bonne connexion Internet (les touristes chinois entendent être connectés en permanence via leurs smartphones) et de la nourriture chinoises (ils ne mangent ni français ni « international »). Il s’agit là de conditions sine qua none pour recevoir des flux réguliers de touristes chinois.

Ils ont beaucoup de demandes telles qu’une bonne connexion Internet (71%), la possibilité de faire un thé dans sa chambre (26%), du personnel sachant parler mandarin, de la nourriture chinoise etc. Bien que le comportement des touristes est en train de changer en réponse à l’appel de Xi Jin Ping à arrêter de manger des nouilles instantanées et de sortir de leur chambre d’hotel pour vraiment découvrir le pays dans lequel ils sont, ces besoins ne sont pas près de changer.

Read 743 times

Espace Publicitaire

AP-Almohades-casa.jpgatlashospitality.jpg

Votre avis nous intéresse

N’hésitez pas à nous envoyer vos commentaires à l’adresse

vietouristique@gmail.com

avis
  Copyright © 2011-2015 --- La Vie Touristique
Designed by Créative web