Qui est en ligne ?

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui364
mod_vvisit_counterHier1912
mod_vvisit_counterCette semaine2276
mod_vvisit_counterLa semaine dernière14678
mod_vvisit_counterCe mois-ci44217
mod_vvisit_counterLe mois dernier65003
mod_vvisit_counterTotal1829246
:  en ligne
Votre IP: 54.159.71.232
 , 
Aujourd'hui: Auo 22, 2017

pub01

Jeudi, 30 Juin 2016 12:41

Nouveau Plan d’Action pour la conservation de la grande outarde au Maroc

Written by 
Rate this item
(0 votes)

Bien que la grande outarde (Otis tarda) soit une espèce protégée par la législation Marocaine, sa population a connu un important déclin (d'au moins 55%)

au cours des 15 dernières années. Une stratégie de conservation et un plan d'action pour préserver la grande outarde au Maroc au cours des 10 prochaines années ont été élaborés.

Selon les experts, la situation de la grande outarde au Maroc est si critique qu'une hiérarchisation des actions urgentes à prendre, qui détaille les échéances et les responsabilités de chacun, doit être mise en œuvre dans les deux à trois prochaines années, pour arriver ainsi à inverser cette tendance.

Selon un communiqué de l’UICN, Les principales menaces qui pèsent sur les grandes outardes au Maroc sont : le risque de collision avec diverses infrastructures, notamment, les lignes électriques, l'intensification de l’agriculture, la chasse illégale (ou braconnage), ainsi que différentes formes de perturbations telles que la fragmentation de l'habitat. En conséquence, six axes d'intervention ont été identifiés pour faire face à ces menaces et qui sont : La mise en place des capacités de surveillance, la réduction au minimum des collisions avec les infrastructures; la sécurisation de l’habitat des sites clés abritant l’outarde; le renforcement de la sensibilisation et la valorisation ; l’organisation d’activités de recherche et de suivi et finalement d’utiliser des mécanismes de financement durable pour pouvoir implémenter ces recommandations La population marocaine de la grande outarde, une espèce classée comme étant Vulnérable selon la Liste rouge des espèces menacées de l'UICN, est faible et en déclin, avec une population d'environ 40 à 50 oiseaux. Les outardes se reproduisent principalement dans deux zones de reproduction et sont limitées à trois divisions géographiques du Maroc (la péninsule de Tanger, le Rharb et le Prérif). Cette population est la seule population de grandes outardes présentes en Afrique, et elle représente également la limite sud de sa répartition.

La stratégie contient 70 actions et notre principal et plus pressant objectif est que les leks clés d’Araoua et de Tleta-Rissana soient protégés par les désignations nationales appropriées et par le soutien d’une communauté forte et engagée d’ici 2020 » a dit Zouhair AMHAOUCH, Chef de la Division des Parcs et Réserves Naturelles du Haut-Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification.

« Certaines des communautés locales, qui se trouvent dans l’aire de répartition de la grande outarde, sont fières de partager leurs terres avec elles : des initiatives sur le terrain sont donc essentielles à cette stratégie de conservation. Les gens pourront donc faire une différence pour eux et pour la conservation de cette espèce emblématique » a dit Violeta Barrios, Coordinatrice du projet sur les stratégies de conservation au sein du Centre de Coopération pour la Méditerranée de l’IUCN.

Read 563 times

Espace Publicitaire

AP-Almohades-casa.jpgatlashospitality.jpg

Votre avis nous intéresse

N’hésitez pas à nous envoyer vos commentaires à l’adresse

vietouristique@gmail.com

avis
  Copyright © 2011-2015 --- La Vie Touristique
Designed by Créative web