Qui est en ligne ?

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui1808
mod_vvisit_counterHier1810
mod_vvisit_counterCette semaine8934
mod_vvisit_counterLa semaine dernière13569
mod_vvisit_counterCe mois-ci28009
mod_vvisit_counterLe mois dernier57016
mod_vvisit_counterTotal2056491
:  en ligne
Votre IP: 54.227.127.109
 , 
Aujourd'hui: Déc 15, 2017

pub01

Mardi, 02 Août 2016 12:11

Essaouira : Un charme discret

Written by  Administrator
Rate this item
(0 votes)

Essaouira, provient de Al Souirah, soit la petite forteresse entourée de

urailles... La ville, située entre Safi, au Nord, et Agadir au Sud, baignée par l'Atlantique, a

toujours bien porté son nom. Bien obligée de se protéger contre les pirates de tous bords, Essaouira, les pieds dans la mer s'est de tout temps abritée derrière une muraille sensée être inexpugnable... Comptoir bouillonnant d'affaires en tous genres, Essaouira était donc fort convoitée, et ce depuis le VIIème siècle avant JC.

La découverte de vestiges de céramique sur les îles de la baie de la ville confirme, en effet, la présence des phéniciens dans la région à cette époque. Mais ceux qui devaient marquer cette ville de leur empreinte, sont bel et bien les portugais.

D'ailleurs jusqu'à la proclamation de l'indépendance du Maroc, Essaouira fut appelée, Mogador, probablement une traduction du Portugais de Amogdul. En tout cas, les livres pensent ainsi, et ils n'auraient pas tout à fait tort, dans la mesure précisément où le dignitaire d'Essaouira enterré à trois kilomètres de la ville, s'appelait Sidi Mogdul. Les portugais y élirent résidence dès le XVème siècle, et c'est au début du XVIème siècle qu'ils y construisirent une forteresse qui allait conférer à la ville sa configuration spécifique.

Une forteresse tellement utile (n'atténuait-elle pas son caractère vulnérable en raison de sa trop grande exposition), qu'elle fut restaurée par Moulay Abdel Malek en 1628. Mais ce n'est qu'au XVIIIème siècle que la ville fut fondée par Sidi Mohamed Ben Abdellah, un autre roi de la dynastie Alaouite.

L'histoire d'Essaouira est intéressante à plus d'un titre, son passé est perceptible à tous coins de rues. Pour vous en convaincre, allons nous plonger dans le charme discret de cette ville qui a su conserver son cachet et son originalité.

A l'assaut des hautes et petites murailles

Une véritable histoire de murailles.

Murailles extérieures, grandes et majestueuses et petites murailles intérieures confèrent à la ville, trois visages totalement différents.

La Médina, la Kasbah et le Mellah ; pendant très longtemps, Essaouira a regroupé une population marocaine, constituée à 50% de juifs, comme du reste de nombreuses autres villes marocaines.

Parmi les monuments les plus prestigieux d'Essaouira, la Porte de la Marine, construite en 1796, ou encore la Skala du port, une batterie dont les canons ont été fabriqués en Espagne. La ville, est jonchée de canons, histoire tumultueuse oblige : la Skala de la Kasbah, une plate-forme longue de 200 mètres, un véritable Musée en plein air, porte cette marque indélébile du temps.

Passé et présent, l'anachronisme s'il existe, n'est pas choquant, au contraire, ville de la parfaite cohabitation, le présent semble entourer de mille sollicitudes ce passé discrètement imposant.

De magnifiques jardins, à l'offrande perpétuelle, prodiguent fraîcheur et jeunesse, sauvant ainsi de l'usure, ces sites admirables.

Espace Publicitaire

AP-Almohades-casa.jpgatlashospitality.jpg

Votre avis nous intéresse

N’hésitez pas à nous envoyer vos commentaires à l’adresse

vietouristique@gmail.com

avis
  Copyright © 2011-2015 --- La Vie Touristique
Designed by Créative web