Qui est en ligne ?

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui884
mod_vvisit_counterHier1912
mod_vvisit_counterCette semaine2796
mod_vvisit_counterLa semaine dernière14678
mod_vvisit_counterCe mois-ci44737
mod_vvisit_counterLe mois dernier65003
mod_vvisit_counterTotal1829766
:  en ligne
Votre IP: 54.145.95.149
 , 
Aujourd'hui: Auo 22, 2017

pub01

Lundi, 17 Octobre 2016 12:00

Il y a 32 ans dans La Vie Touristique : « The right man in the right place »

Written by 
Rate this item
(0 votes)

L’incohérence, l’improvisation dans les réalisations de la promotion, l’absence de

concertation et l’inefficience de la plupart de nos représentations à l’étranger, des professionnels (hôteliers, agents de voyages…) font que notre tourisme, au lieu d’évoluer positivement, stagne, pour ne pas dire accuse une fâcheuse perte de vitesse.

A la lumière des résultats enregistrés en 1984, la situation de notre tourisme n’est guère brillante.

Le manque de concertation entre le ministère et l’ensemble des professionnels fait que les décisions prises à l’échelon national ne créent que des incohérences, sources de gaspillage, de perte de temps et de conflits inutiles.

De plus, cette situation, cette ambiance malsaine qui règnent dans les rapports, font de l’Etat, le plus gros perdant et, par conséquent, la balance des paiements. Le tourisme est une source très appréciable de rentrées de devises mais, en l’état actuel des choses, cette source se tarit.

Qui en souffre ?...

Notre économie et, par voie de conséquence, les plans de développements et les réserves en devises. Ne pourrait-on pas, une bonne fois pour toute, repartir du « bon pied » ?... Autrement dit, établir un programme pensé, concis et constructif. Dépoussiérer les bureaux et insuffler dans la machine un sang nouveau. Prendre le « taureau par les cornes » et mettre de l’ordre dans la maison ?...

A quand, par exemple, l’assainissement de la profession ?... c’est une priorité fondamentale. Pour quand la sortie d’un programme annuel des festivals, qui serait communiqué aux professionnels, tant nationaux qu’étrangers, au moins dix mois à l’avance ?... Pour quand, des actions promotionnelles et publicitaires, planifiées dans les pays émetteurs de tourisme ?... Pour quand, la mise en place d’une structure pour définir le « qui fait quoi » pour une relance continuelle de notre tourisme.

A politique nouvelle, hommes nouveaux.

Nous avons potentiellement tout et, nous ne faisons rien, par impuissance.

Il serait temps, grand temps, que nos responsables prennent les décisions adéquates pour redonner vie et vigueur à cette importante industrie qu’est le tourisme. Source de revenus pour notre trésorerie, créatrice d’emplois et animatrice de marchés.

Mais, nous estimons, qu’intégrer au sein d’un grand ministère, le tourisme, en tant qu’industrie prioritaire doit, sur le plan structurel, être dégelé et dégagé des carcans administratifs nuisibles. Etre traité avec une thérapeutique nouvelle qui ne tienne compte que de l’efficacité, de l’organisation et du résultat.

Il est temps d’abandonner certaines considérations anachroniques.

La règle doit être « The right man in the right place ». Tout le reste, n’est que balivernes et faiblesses. Il y va de notre économie, de la réalisation de notre plan de développement, de la matérialisation des vœux de toute la nation.

Read 257 times

Espace Publicitaire

AP-Almohades-casa.jpgatlashospitality.jpg

Votre avis nous intéresse

N’hésitez pas à nous envoyer vos commentaires à l’adresse

vietouristique@gmail.com

avis
  Copyright © 2011-2015 --- La Vie Touristique
Designed by Créative web