Qui est en ligne ?

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui1210
mod_vvisit_counterHier2004
mod_vvisit_counterCette semaine10340
mod_vvisit_counterLa semaine dernière13569
mod_vvisit_counterCe mois-ci29415
mod_vvisit_counterLe mois dernier57016
mod_vvisit_counterTotal2057897
:  en ligne
Votre IP: 54.163.210.170
 , 
Aujourd'hui: Déc 16, 2017

pub01

Lundi, 17 Octobre 2016 12:06

Pour réussir l’équation

Written by 
Rate this item
(0 votes)

Une politique rationnelle de développement touristique doit nécessairement se fonder sur des points essentiels qui conditionnent sa réussite. Une politique réussie est en effet la résultante de multiples facteurs et non pas d’un seul.

Une étude exhaustive doit être menée préalablement à toute action dans ce domaine et préalablement à toute planification. Elle doit porter sur une évaluation des potentialités existantes et des handicaps et notamment sur la capacité offerte actuellement ainsi que sur le taux annuel de remplissage. Cette évaluation permettra de constituer pour le planificateur un repère par rapport auquel l’action de l’Etat évoluera ; en outre, les objectifs pourront être chiffrés comparativement à la situation présente. Cette estimation des capacités et des handicaps étant faite il faut disposer d’une vision globale de la situation, des objectifs, des moyens et du champ d’action. Peut-on réaliser un programme de développement hôtelier compatible avec les moyens dont dispose le pays ? Car en effet la réalisation des lits n’est qu’une des composantes, nécessaire mais insuffisante, pour la promotion du tourisme. A côté de la réalisation des lits, il y a la formation du personnel, la promotion, la commercialisation, les transports terrestres, l’accueil, l’animation, le ravitaillement alimentaire.

Il faut donc nécessairement une politique de promotion globale de ce secteur avec toutes ses composantes pour qu’une défaillance d’un seul élément (les transports par exemple) ne rejaillisse pas sur tout le secteur et n’entraîne pas la faillite de la politique de développement touristique.

Quand toutes ces conditions sont réunies, il faut penser à la cohésion ; c’est-à-dire œuvrer à ce que l’action au niveau de chacune de ces composantes aille dans le sens de la promotion du tourisme pour ce faire, il fait se réunir périodiquement avec les représentants de chaque sous-secteur pour coordonner l’action et définir avec chaque partie les objectifs à réaliser. Parallèlement, on pourra tracer une stratégie à suivre, qui doit avoir le mérite de la souplesse pour être adaptable à tous les changements et à l’abri des aléas de la conjoncture internationale particulièrement mouvante.

Le ministère de tutelle est d’autre part tout à fait indiqué pour coordonner et faire respecter les textes régissant la profession. En même temps, il doit placer des cadres qualifiés à la tête des délégations à l’étranger pour appliquer cette politique de promotion et de commercialisation.

Read 614 times

Espace Publicitaire

AP-Almohades-casa.jpgatlashospitality.jpg

Votre avis nous intéresse

N’hésitez pas à nous envoyer vos commentaires à l’adresse

vietouristique@gmail.com

avis
  Copyright © 2011-2015 --- La Vie Touristique
Designed by Créative web