Qui est en ligne ?

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui1852
mod_vvisit_counterHier1810
mod_vvisit_counterCette semaine8978
mod_vvisit_counterLa semaine dernière13569
mod_vvisit_counterCe mois-ci28053
mod_vvisit_counterLe mois dernier57016
mod_vvisit_counterTotal2056535
:  en ligne
Votre IP: 54.227.127.109
 , 
Aujourd'hui: Déc 15, 2017

pub01

Administrator

Administrator

Vingt-deux plages labellisées «Pavillon bleu» pour cet été : Baigneurs à vos marques

Vingt-deux plages réparties sur l'ensemble du territoire du Royaume pourront arborer le «Pavillon bleu» durant la saison estivale 2016.

Octroyé par la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement conjointement avec la Fondation internationale pour l’éducation à l’environnement (FEE), ce label reconnu mondialement garantit aux estivants des plages aux meilleurs standards internationaux.

Ce Label constitue un sérieux gage de qualité, aussi bien en ce qui concerne le confort des estivants, que pour tout ce qui relève du respect de l’environnement.

Le «Pavillon bleu» valorise chaque année les communes et les ports de plaisance qui mènent de façon permanente une politique de développement touristique durable. Aujourd'hui présent dans 49 pays sur tous les continents, le «Pavillon bleu» est devenu une référence mondiale dans les domaines du tourisme, de l'environnement et du développement durable.

Des poubelles de tri sélectif permettent de sensibiliser à la valorisation des déchets. La présence de sanitaires permet de garder une eau de baignade de qualité.

La sécurité et l'accessibilité à la baignade pour tous sont également prises en compte, tout comme l'information sur la qualité de l'eau de baignade et sur la faune et la flore locales. Les communes engagées dans le label organisent pendant la saison estivale des activités de sensibilisation à l'environnement sous différentes formes.

Pour cette saison estivale 2016, les plages marocaines qui arboreront le «Pavillon Bleu» sont les suivantes:

1. Achakar / Tanger-Asilah

2. Aglou sidi moussa / Tiznit

3. Arekmane / Nador

4. Ba-kacem / Tanger-Asilah

5. Bouznika

6. Skhirat

7. El Moussafir / Dakhla

8. Essaouira

9. Foum loued / Laâyoune

10. Haouzia

11. Dalia / Fahs Anjra

12. Oued Aliane / Fahs-Anjra

13. Oualidia

14. Oued Laou / Tétouan

15. Oum labouir / Dakhla

16. Safi

17. Saidia

18. Sidi Rahal

19. Souiria kdima / Safi

20. Station touristique de Saidia

21. Cap Beddouza / Safi

22. Agadir

Un couple chinois fait la promotion du Maroc

Si l’ONMT n’est toujours pas au rendez-vous, les touristes chinois n’ont pas attendu que les autorités marocaines se mettent en tête de promouvoir notre tourisme... Ainsi chaque semaine, la bloggosphère chinoise, l’une des plus dynamiques au monde, fait découvrir au grand public de l’Empire du Milieu les merveilles de notre pays, photos

à l’appui. Notre coup de coeur : ce couple chinois (aux noms malheureusement imprononçables et illisibles pour nous...) qui a choisi de venir passer sa Lune de Miel au Maroc. Un périple suivi par des miliers d’internautes chinois qui ont ainsi pu partager leurs moments et découvrir notre pays à travers leurs yeux.

7e édition du salon Voyages Tourisme & Loisirs à Casablanca : Pas de produits pour les vacanciers, pas de convention avec les hôteliers

Encore et encore, le ministère du Tourisme prépare un nouveau projet de loi relatif aux agences de voyages qui permettra de renforcer l’offre touristique nationale dit-on.

Le ministre du Tourisme, Lahcen Haddad, grand accro des médias,a fait une déclaration à la presse à l’ouverture de la 7e édition du Salon Voyages Tourisme & Loisirs.

Près de 100 exposants prennent part à ce Salon, un événement dédié aux professionnels et au grand public et réunissant l’ensemble des acteurs, distributeurs, fournisseurs et professionnels du tourisme et des loisirs. Initié par l'Association régionale des Agences de voyages de la région de Casablanca-Settat, ce rendez-vous est une véritable vitrine de l'offre touristique au niveau national. Malheureusement, ce n’est pas le cas, la majorité des visiteurs s’attendaient à trouver des offres pour passer leurs vacances, les offres présentées sont principalement des Omra et Haj et les visiteurs sont restés sur leur faim ; mais ce n’est que partie remise disent les organisateurs.

Only Lovers Left Alive (2013) ; ou quand Hollywood fait la promo de Tanger

Comment promouvoir une destination au XXI ème siècle? Les avis divergent nécessairement sur cette question ; toutefois, certaines réussites font l’unanimité quant à leur impact réel. Ainsi, le réalisateur indépendant américain Jim Jarmusch, a réussi le pari assez invraisemblable de faire un film de vampire se passant entre Détroit et... Tanger. Un pari réussi : aujourd’hui la capitale du Détroit se paye une nouvelle jeunesse, et est associée, notamment auprès des jeunes femmes anglo-saxonnes ou extreme-orientales à une image de romantisme mystique... Un sacré coup de pouce pour la destination ; a quand une médaille por M. Jarmusch.

Les visites des croisières en élan à Tanger

Quelque 37.550 croisiéristes ont visité la ville de Tanger à fin avril dernier, à bord des plus grands paquebots du monde, dont “Norwegian Epic”, “Costa Méditerranéen”, “Frankfurt Am Main” et “Royal clipper”, selon des données de la délégation provinciale du tourisme à Tanger

Ainsi, le port de Tanger ville a enregistré durant cette période l’accostage de 14 navires de croisière les plus grands au monde, dont “Costa Méditerranéen” (3 escales), “Norwegian Epic” (6 voyages), “Frankfurt Am Main” (1 voyage), “Costa magica” (2 voyages), et “Corinthian”, qui a fait 4 escales durant cette période. Pour le seul mois d’avril, le port Tanger ville a accueilli 7 navires de croisières, dont certains ont effectué plus d’un voyage, avec à bord plus de 8.000 croisiéristes de différentes nationalités, notamment des Allemands, des Espagnols, des Italiens, des Japonais, des Français, des Britanniques et des Américains, qui ont bénéficié de visites guidées dans les villes de Chefchaouen, Tétouan, Assilah et Tanger. Dans une déclaration à la MAP, le délégué provincial du tourisme à Tanger, Saïd Abbassi, a souligné que la visite de ces croisiéristes impacte positivement sur l’activité de plusieurs secteurs vitaux dont le transport, l’artisanat et l’activité des guides touristiques, notant que la position exceptionnelle et stratégique du port de Tanger-ville, situé au croisement de l’Océan atlantique et de la Mer Méditerranée, permet à la ville du Détroit de se positionner en tant que destination phare du tourisme de croisière et de plaisance à l’échelle nationale et méditerranéenne. Dans ce contexte, Abassi a souligné que l’arrivée de ce genre de croisières témoigne de la confiance que portent les touristes étrangers à la destination Tanger, grâce à l’amélioration de l’accueil d’encadrement et d’assistance, à la valorisation des sites touristiques de la région et au développement des infrastructures liées à l’animation culturelle et touristique.

Il a estimé qu’avec l’achèvement des travaux du projet de reconversion du port Tanger ville, la destination Tanger devrait encore renforcer son attractivité en matière de tourisme de croisière et de plaisance. Le projet de reconversion de la zone portuaire de Tanger ville offre des infrastructures importantes dédiées à l’accueil des plus grands paquebots de croisières au monde. Ainsi, 3 postes à quai seront dédiés à cette activité, dont le plus grand sera d’une longueur de 360 m, selon un document de la société d’aménagement de la zone portuaire de Tanger ville (SAPT). Le trafic visé est de 300.000 croisiéristes en 2016 et de 750.000 en 2020. La dimension portuaire de ce projet, ayant nécessité un investissement de 2,18 milliards de dirhams (MMDH), porte sur le port de croisière et de plaisance, qui vise à doter la ville du Détroit de la plus grande marina de la région avec 1.300 anneaux, à travers la reconversion de l’actuel port de pêche et l’aménagement d’un nouveau port de plaisance à l’est de l’actuel port.

Mazagan Beach & Golf Resort prépare vos vacances d’été

Mazagan Beach & Golf Resort se fait l’artisan de vacances inoubliables sous

le soleil. Dans un lieu exceptionnel, les vacances se vivent farniente, loisirs, sport et détente pour toute la famille.

Sur la plage, toute la famille pourra se laisser bercer par la douceur de l’été, pour ensuite partager les savoureux plats proposés par les 4 restaurants pieds dans l’eau ; au choix cuisine espagnole et asiatique, grill barbecue et pizza et pour les envies gourmandes de délicieuses glaces chez Tutti Frutti.

Autour de la plage, place à l’action avec une multitude d’activités pour tous les âges : poussée d’adrénaline en jet-ski et en quad, ou sur la piste de karting, escapade équestre, vtt et tennis.

Un univers est dédié aux enfants avec 3 clubs de 3 mois à 17 ans, proposant des activités outdoor & indoor, une piscine avec toboggan géant, un parc de jeux et une piste de karting pour enfants.

En plein cœur du grand riad, c’est au bord de la piscine que l’Oasis offre un moment de fraîcheur et de farniente, à la carte salade fraiche, pêche du jour ou encore dégustation de cocktails ensoleillés. Les amoureux de golf pourront s’essayer sur le parcours de 18 trous signé Gary Player et se perfectionner en bénéficiant de la technologie « Drive » avec la toute nouvelle Nike Golf Academy, tout en profitant du restaurant du Golf réputé, outre ses succulents plats, pour sa vue imprenable sur les dunes du parcours et l’océan.

Le resort de tous les possibles rivalise toujours en nouveauté pour faire de chaque expérience à Mazagan Beach & Golf Resort un moment inoubliable avec ses nombreux restaurants. Toutes les cuisines du monde sont dressées, gastronomie française à « la Cave » avec ses plats mettant en avant les produits du terroir, délices de la mer au Sel de Mer, explosions de saveurs orientales au Morjana. Le chef du Market Place quant à lui propose un buffet coloré et savoureux représentant les 5 continents. Enfin les amoureux de dîners « Milles et une nuit » tomberont sous le charme « d’Al Firma », où seuls les sons du Oud valsent.

Comme nulle par ailleurs, c’est tout naturellement que le SPA Mazagan propose une carte complète de soins pour le corps « Les Sens de Marrakech » et le visage signé « Carita », véritable invitation à un voyage des sens. Parce que le corps et l’esprit sont indissociables il est également possible de bénéficier de séances de yoga face à la mer ou en studio, prodigués par notre instructrice de renommée internationale.

A Mazagan Beach & Golf Resort l’été s’annonce déjà plein d’émotions, de rencontres et de partage entre ambiance décontractée estivale, soirée chic et bien-être !

Et le Roi visita la Chine...

«Une image vaut mieux que mille mots » dit le proverbe. L’image de Sa Majesté le Roi passant en revue les soldats de l’armée populaire de libération nationale en compagnie du président chinois, vaut ainsi mieux que mille slogans de l’ONMT. En espace d’une seule visite, le souverain a fait l’équivalent de dix ans de travail de promotion de la destination Maroc.

L’annonce de la suppression de visa a eu un impact énorme auprès du public chinois. Croyait-le ou non, aujourd’hui, la destination Maroc est sur toutes les lèvres du plus grand marché touristique mondial. Maintenant, l’enjeu est de transformer cette formidable opportunité en une réalité économique concrète. Pour cela, l’on ne pourra se passer d’investissement massif sur le volet aérien. Car c’est bien que les Chinois aient envie de venir au Maroc, encore faut-il des lignes aériennes nécessaires. La ligne Casa-Pékin est très nettement insuffisante, (les métropoles de Shanghai et Canton sont beaucoup plus peuplées et riches que la capitale chinoise), les Chinois étant des touristes de court séjour, ils ont besoin de lignes directes. Toutes ces variables sont à prendre en considération.

Sa Majesté le Roi a offert au secteur touristique marocain une porte d’entrée sur LE marché touristique de demain ; il serait criminel de gâcher un tel cadeau.

La qualité à l’échelon de la destination touristique

Niveau pertinent de définition de la qualité.

Les déplacements touristiques ne sont pas un produit que l’on acquiert, utilisé puis jeté : ce sont des tranches de vie, avec leurs expériences et leurs sensations mêlées et enchaînées. Elles sont vécues par le touriste à la fois globalement et par séquences reliées au même ensemble qu’est le déplacement. Par conséquent, envisager la question de la qualité du tourisme à l’échelon de la destination est vraisemblablement la manière la plus rationnelle et la plus pertinente, puisque la plus proche de l’expérience vécue du touriste. Comment expliquer que, d’année en année, on constate la pérennité du succès d’une destination comme l’Autriche, -qui n’a ni littoral marin, ni prix particulièrement attractifs-, si ce n’est, de l’avis unanime des experts et de ses clients, par la qualité continue de son tourisme. Si donc la destination est le niveau pertinent d’évaluation de la qualité en tourisme, on peut même se demander si

1/ les efforts partiels fournis par un prestataire pour améliorer sa qualité ne sont pas susceptibles d’être autant de “coups d’épée dans l’eau” à partir du moment où ces efforts ne sont pas dûment imités et relayés par les autres prestataires : la démarche qualité “anormale” serait donc celle qui ne porterait que sur une ou quelques unes des prestations, du tourisme sans prise en compte de l’ensemble.

2/ outre la qualité de la destination, ne faudrait-il pas y rattacher celle des transports pour s’y rendre ? Ces observations ne condamnent pas, bien au contraire, les démarches effectuées par tel ou tel prestataire isolé, mais elles contraignent à en relativiser la portée, sauf si ce prestataire est multifonctions comme par exemple un village de vacances.

Seule la démarche à l’échelon de la destination prend en compte l’ensemble des éléments qui conditionnent un séjour réussi et sur lesquels les producteurs peuvent exercer une influence.

Dans le secteur du tourisme, où le choix de la destination se détermine à 90-95% par le bouche à oreille des parents et amis, l’appréciation globale et l’impression générale sur la destination, sont cruciales. A partir de son appréciation globale, le touriste fait des comparaisons, entraînant des positionnements différents des destinations : palmarès divers entre destinations, tels qu’on les retrouve dans les guides touristiques, les critiques des journalistes et finalement dans les choix ultérieurs des touristes et de leurs prescripteurs : présence ou non en brochures, grilles des prix...

Que peut-on appeler une destination-type ?

La destination-type est bien sûr la station : “de montagne”, “littorale”, “thermale” ou de campagne. Mais à l’instar de l’Autriche précitée, un pays entier, à condition de présenter une certaine homogénéité d’offre, peut également constituer une destination pour un touriste étranger, de même une région, une vallée, un parc naturel, ou tout territoire touristique également homogène. Par ailleurs les villages de vacances ou centres de vacances peuvent constituer aussi des destinations dans la mesure où ils fournissent “intra muros” l’ensemble des prestations utilisées par le touriste : Center Parcs, VVF/Villages Vacances Familles, Club Med, UCPA...

La notion de destination recouvre

a) le “service sur place”, soit l’ensemble des prestations globalement prises en compte.

b) le “service court”, soit les multiples prestations ponctuelles qui émaillent le séjour du 

Sous la présidence de Sa Majesté, le directeur de l’ONMT a signé un accord de partenariat avec l’Association des Tours Opérateurs Chinois

La cinquième convention est un accord de Partenariat entre l’Office Nationale Marocain du Tourisme et l’Association des Tours Opérateurs Chinois (CITS). Cet accord a été signé, côté marocain, par M. Abderrafie Zouiten, directeur général de l’Office National Marocain du Tourisme (ONMT), et, du côté chinois par M. Yu Lei, président de l’Association des Tours Opérateurs Chinois. 

Palais Faraj à Fès sauve les meubles de l’hôtellerie de luxe

Les invités de marque de la 22ème édition du festival de Fès des musiques sacrées du monde ont tous choisi de se loger au Palais Faraj.

Parmi eux Cheikha Mozah, épouse de Cheikh Hamad Ben Khalifa Al-Thani, ancien Emir du Qatar. Ce palais relève le défi et devient un hôtel VIP.

Par ailleurs, ce bijou de 5 étoiles a accueilli différentes personnalités comme le Président gabonais Ali Bongo, le comité restreint du FMI, la 1ère Dame de Colombie, le milliardaire américain David Rockefeller, Bono, l’icône irlandaise du groupe U2 et le chanteur du R&B Usher, voire la méga-star américaine Harry Connick.

Cet hôtel est dirigé de main de fer par son propriétaire Driss Faceh, grand professionnel du tourisme.

<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>
Page 8 sur 64

Espace Publicitaire

AP-Almohades-casa.jpgatlashospitality.jpg

Votre avis nous intéresse

N’hésitez pas à nous envoyer vos commentaires à l’adresse

vietouristique@gmail.com

avis
  Copyright © 2011-2015 --- La Vie Touristique
Designed by Créative web